Filtration des brouillards d’huiles visqueuses


Il existe une très grande diversité d’huiles d’usinage. Une des caractéristiques est la viscosité cinématique exprimée en mm2/s ou cSt (centistokes). Cette valeur, toujours indiquée à une température donnée (généralement 40 °C). Elle varie entre 10 pour les huiles très fluides et 40 pour les huiles moins fluides. Il existe cependant bon nombre d’applications. Par exemple, des huiles de viscosité supérieure à 100 mm2/s sont utilisées pour le décolletage.

Les aérosols émis lors de telles opérations sont transportés jusqu’au séparateur de brouillard d’huile pour y être filtrés et récupérés. La plupart des systèmes de filtration utilisent des media filtrants conçus pour des huiles peu visqueuses. Ces appareils sont inadaptés aux huiles visqueuses, ils se colmatent rapidement et nécessitent une maintenance très fréquente.

Les séparateurs de brouillard d’huile OENA fabriqués par KELLER et proposés par AER s’adaptent à la filtration des brouillards d’huiles visqueuses. En effet, un enchevêtrement de fibres métallique et synthétiques drainantes compose leurs deux étages de filtration. Ils s’adaptent aux huiles dont la viscosité dépasse 40 mm2/s.

filtration des brouillards d'huiles

Notre dernière installation de ce type est un OENA 2 DM filtrant les 5000 m3/h nécessaires à l’assainissement de 8 centres d’usinage. La gravité évacue les huiles collectées en fond de séparateur. Ensuite, un contenant situé en partie basse les réceptionne. Par la suite, un système de pompe les réintroduit dans le circuit de lubrification. Enfin, pour certaines applications, une rampe de pulvérisation permet le nettoyage automatique du premier étage de filtration. Un récupérateur de condensats situé sur la cheminée de rejet permet de capturer les égouttures issues de la condensation de la phase gazeuse après le passage dans le ventilateur. Leurs faibles coûts de maintenance et leur taux de rejet inférieur à 5 mg/m3 sont les principales qualités de ces appareils.